Imprimer

Depuis septembre 2014, nous sommes un petit groupe d’une douzaine de personnes, habitant Bergues et ses environs, à nous réunir tous les mois pour une lecture collective d’un article choisi dans un numéro d’Etudes. En Novembre 2016, nous aurons lu 22 articles de la revue.

Pourquoi ce groupe de lecture ?

Claudie (ma femme) et moi avons pris l’initiative. Nous sommes abonnés de longue date à la revue (20 ans ? 30 ans ?). Nous en apprécions la rigueur, la lisibilité et la variété. Par des amis marseillais, nous avons appris l’existence de tels groupes de lecture. La lecture d’un article de la revue et l’échange sur lui nous semblaient une bonne manière de susciter un débat de fond, loin du café du commerce, en nous référant à une problématique construite. Le débat serait d’autant plus intéressant que le groupe montrerait une certaine diversité. Prendre un article de revue permettrait de donner une certaine autonomie à chaque réunion, contrairement à certaines lectures au long cours.

Le fonctionnement

Nous avons donc décidé de proposer à notre réseau de connaissances et d’amis de former un groupe de lecture qui fonctionnerait sur le modèle suivant :

·       Lecture de l’article : lecture à voix haute de l’article, chacun ayant bien sûr pu le lire de son côté auparavant.

·       Interruption régulière pour échanger sur le contenu.

·       Moment convivial et de conversation « libre » (repas pris ensemble).

Un tel fonctionnement a rebuté une ou deux personnes qui attendaient quelque chose de plus magistral, mais globalement il semble avoir convenu à chacun.

Qui sommes-nous ?

Les invitations se sont faites dans nos différents réseaux : le réseau syndical où nous militons depuis longtemps ; le réseau paroissial où j’ai quelque responsabilité ; le réseau associatif de proximité. Chacun de ces réseaux est représenté dans le groupe, ce qui contribue à sa diversité. Les origines professionnelles sont elles aussi assez diverses, même si les enseignants (ou ex-enseignants) sont majoritaires. A une exception près, nous habitons des villages où l’offre culturelle est faible.

Quels articles ?

A chaque réunion, nous décidons du choix de la prochaine lecture, sur une proposition de 5 ou 6 articles que j’ai lus. Ils se rattachent très majoritairement au volet « société » de la revue mais couvrent un spectre assez large de préoccupations comme le montre la liste suivante :

 

·       1 Contrôle social

·       2 Justice et fin de vie

·       3 Religion et politique

·       4 Choix techniques

·       7 Droits de l'homme

·       8 Islam et démocratie

·       9 L'énergie contre l'alimentation

·       10 Etre chez soi être soi

·       11 Le synode sur la famille

·       12 Surpoids et course à la minceur

·       13 Itinéraire des djihadistes français

·       14- Une science de la conscience

·       15- Laïcités, école, intégration

·       16- L'auto entreprise et l'avenir du travail

·       17- Europe et migrations

·       18- La vieillesse un âge politique

·       19- Reconstruire la démocratie

·       20- La justice restaurative

·       21- Le Brexit et la crise de l'Europe

·       22 - Vie spirituelle et transition écologique.

 

Points de vue des participants

D’une discussion que nous avons eue pour faire le point, il ressort deux grands points de vue :

·       Très majoritairement, les participants affirment qu’ils n’auraient jamais lu de tels articles s’il n’y avait pas eu ce groupe de lecture. Une ancienne abonnée avouait avoir cessé son abonnement parce qu’elle ne lisait plus la revue (temps ? intérêt ?). Une autre indiquait que contrairement au reste de sa famille, elle lisait peu et préférait les reportages de fond à la TV.

·       Tous soulignent l’apport que leur procure la lecture collective : la grande majorité a lu l’article avant notre réunion mais l’attention nouvelle à laquelle oblige la lecture à voix haute et les échanges avec les autres mettent en valeur des points négligés dans la lecture silencieuse, voire modifient complètement la compréhension du texte.

Sans parler, évidemment, de la convivialité post-lecture, toujours très appréciée !

En conclusion

Nous sommes repartis pour une année. Nous aimerions bien sûr que des membres plus jeunes se joignent à nous (la moyenne d’âge se situe plutôt à la soixantaine).

Un souhait : qu’un membre de la rédaction d’Etudes (ou un auteur) nous rejoigne pour une réunion.

Christian