Index de l'article

 

 

 

Au Studio 43, du 15 au 8 mars 2017

 

 

Le dernier film de Martin Scorsese, Silence, parle de mission, de foi et d'apostasie. Comment un religieux profondément engagé dans sa foi au point de braver les épreuves les plus dures peut-il, à un moment donné, renier ce qui a fait sa vie ? Qu'est-ce que croire ? Comment rester fidèle ?

Le film s'inspire du roman de l'écrivain japonais catholique Sûshaku Endô. Le roman et le film suivent le parcours de deux jeunes jésuites portugais, Sebastião Rodriguès et Francisco Garrpe (Garupe dans le film), partis retrouver leur ancien maître spirituel, le père Cristóvão Ferreira, à propos duquel un courrier dit qu'il aurait abjuré la foi chrétienne sous la torture.

Le contexte est celui du Japon du XVIIsiècle. Après un premier succès spectaculaire de la mission jésuite, à la suite du passage de François Xavier, un revirement politique a déclenché une vague de persécutions d'une violence inouïe. Des anciens chrétiens, il ne reste plus que quelques pauvres paysans sur les confins de l'île et des apostats qui mettent leur connaissance du christianisme au service de la répression. Pendant deux siècles, le Japon se ferme à toute influence extérieure.