Index de l'article

Horaires des messes.   
Annonces de la semaine.
Agenda.

 

 

 

 

C’est une fête, à mettre dans vos agendas.

 

Venez nombreux pour fêter l’engagement de Père Armel.
Et faire la fête avec lui après la célébration religieuse.

Il nous fait tellement de bien.
Sa joie est communicative.
Il a le rythme africain en lui et lorsqu’il chante lors de la messe il nous transmet cette vitalité et cette envie de chanter avec lui, de taper dans les mains avec lui.

Les enfants ne s’y trompent pas.
Ils répondent présents à la messe en famille.
Il leur dit avec toute sa gentillesse, si vous ne venez pas à la messe ce n’est pas grave.
Mais quand même, faite un effort.

Il recrute des servants d’autel et même des garçons avec Mathéo le dernier accueilli.
Georges n’est plus tout seul au milieu de toutes ces filles.

Et puis il commente si bien les textes, nous les replace dans le contexte de l’époque et fait la transposition dans notre vie d’aujourd’hui.
Il commente parfois ses travaux de thèse en étroite relation avec son pays d’origine « La démocratie en terre africaine et son application au regard des gouvernances ancestrales » (Home country comme disent les anglais, mais il est francophone comme nous).
Bon nous avons oublié la phrase savante et très précise de son doctorat, mais il va nous la rappeler à l’occasion.

Il est là pour nous dans tous les moments les plus importants de la vie : 
- pour célébrer les naissances et les baptêmes dans nos familles
- pour accompagner nos jeunes dans le long chemin vers l’âge adulte
- pour nous marier
- pour nous aider à passer ce moment difficile lors du décès d'un proche



Parfois, au cœur de l’hiver il nous rappelle, en toute simplicité, que nous aussi lui ferions beaucoup de bien en l’invitant à partager un repas chez nous.
Père Armel questionne : « Pourquoi est-il venu de si loin  pour nous accompagner, nous permettre de nous ressourcer au plus près de notre culture judéo-chrétienne ».
Ironie de l’Histoire, hier c’était nous qui évangélisions l’Afrique, aujourd’hui c’est des gens comme lui qui le font dans le pays dit « Fille ainée de l’Eglise » et si loin de leur pays.
Etrange retournement des choses, retour à la source de notre humanité qui pour les scientifiques a commencé en Terre d’Afrique. Mais en a-t-on la certitude ?
Toujours est-il qu’il est là aujourd’hui parmi nous depuis bientôt trois ans.

Accueillions le pour ce moment important de son parcours et du notre.
Répondons nombreux à son appel pour faire communauté avec lui.
C’est le plus grand Merci que nous pouvons lui témoigner.

Il nous propose ensuite de faire auberge espagnole ce dimanche 16 juin après la messe, de 10h30 en l'église Saint-Martin de Bergues, à la salle paroissiale de Bergues.
Chacun apporte ce qu’il veut : Le pain, Le vin de l’évangile.
Simplement sous la forme de ce qu’il veut, chips, pâté, carottes râpées, saucisson, eau, vin et bière (avec modération ), pâtisseries et gâteaux maison pour PASSER UN TRES BON MOMENT AVEC LUI et tous ensemble.

 

De la part de toute l’équipe de la Paroisse qui l’accompagne au quotidien dans toutes ses missions si nombreuses, elles sont aussi les nôtres.

 

Un grand merci à tous.

 

 

PS : tout petit cadeau personnel où participation financière (pour ceux qui le peuvent) pour un cadeau collectif, pour le remercier sera la bienvenue.
Vous pouvez écrire sur http://paroisse-bergues.fr/index.php/info-pratiques/envoyer-un-mail-aux-administrateurs
Cliquez sur Formulaire de contacts pour envoyer votre mail.


On fera le relai vers l’équipe qui prépare cette fête et on vous indiquera comment transmettre votre participation financière.