Index de l'article

Horaire des messes.
Les annonces de la semaine.
Messe du dimanche, Lectures et Evangile.


Hoymille le 16.02.19 à 18h.

 

Le maître mot de ce soir est celui du « Bonheur ».
Qu’est-ce que le bonheur ?
A chacun de trouver sa définition.

Dans la 1ère lecture, le prophète Jérémie le compare à un arbre.
Je mets l’espoir dans le Seigneur, je mets sa parole en avant.
C’est le maître mot.
L’Homme est versatile.
Mais avec le Seigneur, on sait que l’on ne sera pas trahi.
Le bonheur pour Jérémie c’est son fils Jésus-Christ.

Dans la 2ième lecture Saint-Paul se pose la même question à sa façon.
Jésus est le premier parmi tous les morts à être vivant.
Le bonheur c’est suivre le chemin de Jésus, c’est devenir vivant après notre mort.
C’est ce que l’on nous enseigne lors de funérailles Chrétiennes.
Aujourd’hui nous sommes de ce côté, demain nous serons de l’autre côté.


Dans l’évangile du jour, il est question de béatitude, de félicité.  
Nous sommes appelé à vivre un autre stade.
Nous avons l’habitude de lire plus souvent cet évangile écrit de la plume de Saint-Mathieu.
Saint-Mathieu est plus doux, plus spirituel que Luc.
Luc est plus rude, plus direct.
Il nous dit sommes toute, que nous sommes tous pauvres car nous allons un jour mourir.
Que nous soyons pauvre ou riche nous passeront par la morts.
Tel Alexandre Le Grand qui au moment de sa mort, malgré toutes ces richesses constate qu’il est pauvre comme nous le sommes tous.
Allez sur Internet, tapez « Alexandre Le Grand » et vous trouverez son message d’avant la mort.  
On est tous à la fois riche et à la fois pauvre.
Pour être véritablement heureux, il faut être pauvre car lorsque l’on possède tout on perd la notion de ce que veut dire le bonheur. On n’attend plus rien.

Maintenant un petit mot sur le décès de la petite Sophie.
Avec Sœur Luce, dans la sacristie je lui disais : ‘Comment parler du bonheur dans de telles circonstances ? ».
Un mois parmi nous et elle est partie.
Nous continuerons d’être avec vous et de prier pour ce petit ange.

Amen.

Rome Santa Maria Giorgio, Saint-Luc.