Index de l'article

Horaire des messes.
Les annonces de la semaine.
Messe du dimanche, Lectures et Evangile.
Messe du dimanche, Prière universelle.

 

Steene, samedi 14 mars 2020 à 18h00


Nous venons d’entendre la parole de Dieu.

Aujourd’hui il est question d’espérance.
L’évangile de ce jour est très long.
Et encore nous nous contentons de la version brève.
Une page au lieu d’un texte long de quatre pages.

Mais avant cet évangile, il y a cette première lecture.
Ils n’ont pas d’eau et ils ont soif.
Alors ils se tournent vers Moïse et leur dit : « Pourquoi nous a fais-tu sortir d’Egypte ? On y était plutôt bien. On avait à manger, à boire.
Certes pour ce qui est de la liberté de parole, c’était plus compliquée ».
Cette lecture est là pour nous faire comprendre, comment nous sommes.
Quand tout va bien, il n’y a pas de souci.
Quand les choses vont mal on se retourne vers Dieu et son serviteur.
Ceux sont alors eux les problèmes.
Non, tout cela n’est pas vrai.
Dieu ne nous veut pas de mal, Dieu n’est pas responsable.

Dans l’évangile, on nous parle d’espérance.
Il s’agit ici de la rencontre d’une samaritaine et d’un juif autour d’un puit, le puit de Jacob.
Tout les sépare.
Cette dame est dans la souffrance (voir la version longue).
Elle porte de l’eau pour un homme. C’est son travail.
Toute la journée elle va au puit pour chercher cette eau.
Jésus rencontre cette souffrance et Jésus fait comprendre que lui le juif et elle la samaritaine peuvent se parler, peuvent se comprendre.
Le temps du carême, c’est cela.
C’est peut-être le temps de la rencontre.
De porteuse d’eau, la samaritaine devient porteuse de paroles.
Nous même nous avons besoin de parler et d’échanger.
Nous qui souvent avons besoin de faire le Saint-Thomas, c’est-à-dire de voir pour croire.
N’hésitons pas dans ce temps de carême à créer le temps de la réflexion et n’hésitons pas à nous retrouver.

Amen.