Index de l'article

 

 

Chers Amis !

 

« Tout coule, tout passe ». Je choisis le résumé de cette pensée Héraclitéenne afin de mesurer combien tout est finitude et mouvement dans le cosmos, et de là, m’éloigner de l’idée de la permanence des choses ou des êtres vivants ; car « l’éternité n’est pas de ce monde », constatait à juste titre Achille Mbembé, un philosophe africain. En réalité, nous sommes tous des êtres en mouvement. Les jours, les semaines, les mois, les années suivent cette même loi de la nature, celle de passer ; et même en vous aimant profondément, je n’échapperai pas à la règle. Chrétien ou non, croyant ou pas, on peut tous comprendre et croire de ce fait à cet état des choses :  nous sommes tous visiteurs et passagers. Ce qui compte dans notre parcours terrestre me semble la maitrise des règles de jeu dans notre collaboration en société.

 

En cette année nouvelle qui se présente, mon souhait peut être de m’engager à honorer le slogan suivant : « A chaque jour, une bonne action ». Que les épreuves et les déceptions rencontrées en 2019 appartiennent au passé, et que les bons souvenirs soient gravés sur le disque dur de notre mémoire. Je conclus ce petit mot avec les paroles du chanteur africain Alpha Blondy qui, un jour s’est réveillé au pied du mur de sa vanité et a décidé (comme moi) de devenir le roi de l’humilité : « A tous ceux que j’ai offensé, je demande pardon. A tous ceux qui m’ont offensé, je demande pardon. A tous ceux qui ne m’ont pas compris et à tous ceux que je n’ai pas compris, je vous demande pardon. » Que l’Etre Suprême, l’Immuable, exauce vos souhaits les plus chers en cette année nouvelle. Bonne et sainte année 2020. « Tout coule, tout passe ». P. Armel MBELLA A.